La chute de Camus

Théâtre

La chute de Camus

 
La Chute de Camus, Un héritage littéraire inébranlable La chute d'Albert Camus, l'un des plus grands écrivains du XXe siècle, a marqué un tournant dans sa carrière et a laissé une empreinte indélébile dans le monde de la littérature. Cet événement, survenu en 1956, a suscité de vives réactions et a profondément influencé l'œuvre de Camus.  Elle est survenue à un moment crucial de sa vie. Après avoir reçu le prix Nobel de littérature en 1957, il était au sommet de sa renommée. Cependant, son engagement politique et ses prises de position controversées ont suscité des critiques acerbes de la part de ses pairs et du public. Camus était connu pour son humanisme et son refus de prendre parti dans les conflits idéologiques de l'époque, ce qui lui a valu des accusations d'indifférence et de lâcheté. Cette oeuvre a eu un impact profond sur sa vie personnelle et professionnelle. Il a été ostracisé par certains intellectuels et a perdu des amitiés précieuses. Cependant, cette période difficile a également été une source d'inspiration pour l'écrivain. Il a puisé dans sa propre expérience de la chute pour créer des œuvres empreintes de désillusion et de réflexion sur la condition humaine.
Dans cette pièce, Jean Baptiste Clamence explore les thèmes de la culpabilité, de la responsabilité individuelle et de la quête de sens dans un monde en proie au chaos. Cette œuvre profonde et introspective continue de fasciner et d'influencer les gens du monde entier. Elle reste un rappel puissant de la complexité de la condition humaine et de la capacité de l'art à transcender les épreuves de la vie.
"Les hommes ne sont convaincus de vos raisons, de votre sincérité, et de la gravité de vos peines, que par votre mort. Tant que vous êtes en vie, votre cas est douteux, vous n'avez droit qu'à leur scepticisme. C'est si vrai que nous nous confions rarement à ceux qui sont meilleurs que nous." La chute de Camus
Stanislas de la Tousche interprète brillamment le rôle de Jean-Baptiste Clamence, un avocat réfugié dans un bar d’Amsterdam qui raconte à un interlocuteur invisible la noyade d’une jeune femme. C’est ainsi que dans les méandres de ces canaux se mêlent sentiments de culpabilité, noirceur et vice. Naviguant entre cette barque de la liberté philosophie ancrée dans une profonde solitude et cette confession intimiste de l’introspection, le texte et la mise en scène nous saisissent par ce cynisme percutant de l’individualisme. Une belle réflexion sur l’homme et l’existence
Auteur : Albert CAMUS
Adaptation : Géraud BÉNECH et Stanislas de la TOUSCHE
Artiste : Stanislas de la TOUSCHE
Metteur en scène, création sonore et vidéo : Géraud BÉNECH
Durée :  1h15
• LUNDIS à 21h • MARDIS à 21h JUSQU’À FIN FÉVRIER /  à 19h EN MARS
Places de 12 € à 31 €
Théâtre de la contrescarpe
5 Rue Blainville, 75005 Paris
Métro : Place Monge (L. 7), Cardinal Lemoine (L.10) 
 

Retrouvez les autres bons plans culture...

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *